Week-end à Deux à La Baule-les-Pins

Publié dans : #SAINTALOR
Il nous a fallu attendre le mois de juillet pour profiter de notre cadeau de noël : un forfait nuitée-dîner gastronomique dans un établissement Relais et Châteaux. Notre choix s’est porté sur le Castel Marie-Louise à La Baule… Célèbre ville de vilégiature et établissement décoré par Garcia.
En premier lieu, je fus étonné de la facilité avec laquelle j’ai pu réserver en plein de mois de juillet. Impression qui ne fut pas démentie par l’accueil et la qualité du service pendant ce court séjour. L’ensemble du Personnel employant systématiquement notre nom de famille, on avait l’impression d’être les seuls résidents…Portage des bagages, stationnement du véhicule… Nous avons séjourné dans une grande chambre au dernier étage – vue Pinède avec double exposition et petit balcon. Le dîner fut un délice : Mises en bouche, Sole pour Sylvie, Coucou de Rennes pour moi… Une surprise était également réservée à Sylvie avec le déssert un coeur en chocolat marqué « Bon anniversaire » lui a été amené sur un plateau avec bougie et macarons…
Bref un séjour parfait…
 

 

On a fêté les « joyeux bons anniversaires » (dixit Ana)

Publié dans : #SAINTALOR
Qui soufflera les bougies de qui ,et qui a quel âge ? Seuls les initiés peuvent démêler cet imbroglio.
 
Il est des habitudes familiales qui perdurent, comme celle de couper les gâteaux individuels en 2 ou 4 et de tout mélanger. (Habitudes qui énervent autant Thomas que Stephan d’ailleurs).
S’il y en a une que j’aime perpétuer, c’est celle de souffler mes bougies en même temps que ma soeur. Il est parfois des petits rites qui à eux seuls résument l’intemporalité d’un lien.
C’est dans ce joyeux méli-mélo que nous avons fêté mes 640 ans, les 3640 ans de Céline, les 1340 ans de Paul et bien sûr les 1063 ans de Charles.
 
Allez  on mélange tout et on recommence… J’ai pas bien soufflé mes bougies, tu rallumes…
 

Ana et Ysaé tentant de souffler les bougies de leur mère…

  tandis que Charles essaye de souffler celle de Paul…

  Qui réussit à souffler celles de Charles…




Des yeux d’enfant

Publié dans : #Sylvie
J’ai été très gâtée le week-end dernier, à l’occasion de mes 40 ans. Ayant reçu un magnifique Canon G11 à cette occasion, je n’ai pas résisté au plaisir de mitrailler à tout va afin de me familiariser avec mon nouveau joujou.
 
Samedi matin, Stéphan et moi avons donc rejoint nos espiègles petites nièces au marché de Bayeux.
Quel plaisir de retrouver à travers elles mes yeux d’enfants.
Elles sont si drôles et photogéniques !
De quoi les suivre pour un petit reportage à hauteur de toute petite fille…
 

J’espère que maman va en prendre.
 

 
L’avantage quand on ne sais pas lire, c’est d’ignorer certain interdit..

 
Oh, un lapin blanc…

 
Chacune son tour..

 
Là c’est plus difficile, mais l’on peut quand même toucher du bout d’un doigt.
 

 
 
 

 Retour à la maison aprés cette formidable aventure.














Découverte de Bréhat

Publié dans : #SAINTALOR
Depuis près d’un an que nous sommes installés dans les Côtes d’Armor, nous n’avions pas encore mis à execution le projet de découvrir Bréhat.
Alors par un Dimanche ensoleillé de juillet et avant que les hordes de touristes n’envahissent ce petit coin de terre, nous nous sommes apprêtés de bon matin pour profiter pleinement de la journée.
Après une brève traversée depuis l’Arcouest au nord de Paimpol, nous sommes partis à la découverte de l’île: la Chapelle Saint-Michel – point culminant de Bréhat, le Phare du Paon, le Sémaphore du Rosedo. Nous avons longé les plages des Roches douces etc… Déjeuner dans le Bourg à la Crêperie des Coquettes…
Baignade rapide car l’eau est fraiche sur une plage au Nord-Est de Creach Esquem dans une partie extrêmement sauvage de l’île. Au retour à marée basse, nous avons été surpris par la distance à parcourir pour rejoindre le bateau.
 

Arrivée sur Bréhat
 
 
 

Le moulin à marée et le sud de l’île
 

Le nord, beaucoup plus sauvage.
 
 
 
http://www.communes.com/bretagne/cotes-d-armor/ile-de-brehat_22870/plan.html
 

 

 










Treize…

Publié dans : #SAINTALOR
 

 
Aujourd’hui, Paul a eu Treize ans…
 Chiffre magique, un de plus qui fait se dresser l’intéressé sur sur ergots tout neufs et tempeter le second qui attend encore quelques jours l’âge à deux chiffres. Pour Charles, c’est également le droit imminent de releguer un jour sur deux son aîné sur la banquette arrière du 3008.
Dignement fêté le vendredi soir du jour J, nous avons renouvelé les festivités samedi midi avec deuxième gâteau et bougies ainsi que samedi soir avec un gâteau au citron maison. Paul souhaitait un jeu Mario Kart pour sa console Nitendo et nous lui avons également offert un filet rétractable de ping-pong pour qu’il puisse jouer avec son frère dans le jardin à autre chose que du foot. Sur ce point, cela semble fonctionner…